Karim Bouzouita, le boy-scout de la COLIBE

Le non-portrait du membre

Exorde

La Commission pour des libertés individuelles et l’égalité – COLIBE – a été créée , selon les sources officielles, à l’initiative du Président de la République Tunisienne en date du 13 août1 2017 afin d’élaborer un rapport sur les réformes liées aux libertés individuelles et à l’égalité, par référence aux dispositions de la Constitution de la République Tunisienne du 27 janvier 2014, aux normes internationales des droits de l’homme et aux nouvelles orientations dans le domaine des libertés et de l’égalité. Elle est composée de neuf membres 2 . Le rapport de la Commission remis à la Présidence de la République en date du 8 juin 2018 ne présente pas ses membres ni ne décrit les modalités de leur désignation ou les thèmes et sections du rapport dans lesquels ils sont plus particulièrement intervenus. Pour la plupart, les membres de la Commission sont des personnalités connues dans leurs domaines de spécialités avant qu’ils ne deviennent membres de la Commission ; une riche documentation les concernant est disponible : ouvrages, interviews, participations aux manifestations publiques, cursus académiques « wikipédiens » ou « linkiediniens », critiques, réalisations dans leurs domaines de spécialité et d’intérêt. Il ne sera pas question ici de reproduire ces informations mais de tenter de reconstituer le profil des membres de la commission dans la perspective d’une meilleure compréhension des propositions de la Commission en matière d’égalité dans l’héritage et, accessoirement, des libertés individuelles.

Ce article fait partie d’une série d’articles classés par ordre alphabétique comme suit 3  :

  1. Mme Bochra Bel Haj Hmida, également présidente de la commission, en cours
  2. Mme Dora Bouchoucha (7 juillet 2019)
  3. M. Karim Bouzouita, (8 juilet 2019) auquel est dédié le présent article
  4. M. Abdelmajid Charfi, en cours
  5. Mme Ikbal Gharbi (11 juillet 2019)
  6. M. Malek Ghazouani, en cours
  7. Mme Saloua Hamrouni, en cours
  8. M. Slaheddine Jourchi, en cours
  9. M. Slim Laghmani, en cours

Résumé

Cyber-activiste de la dernière heure dont l’activité s’est plus particulièrement manifestée au lendemain du 14 janvier 2011 mais, il se définit plutôt en tant qu’anthropo-reporter, universitaire, conférencier, photographe, compositeur, animateur et consultant auprès de différentes organisations intergouvernementales et non gouvernementales œuvrant pour les droits et le développement humain et notamment des droits de la femme et de la lutte contre la discrimination de genre des Nations-Unies qui le sollicitera en souvenir de son ralliement, un peu fortuit, en 2008 à la cause des enfants des réfugiés tibétains à Dharamsala (Inde) afin qu’il renouvelle son expérience en Tunisie avec les réfugiés libyens de la Choucha4. Bien moins prolixe depuis le début de l’année 2017 où il sera « désigné » membre de la COLIBE, il retweete bien plus qu’il ne tweete et, l’activisme s’est quelque peu édulcoré notamment vis-à-vis du gouvernement et de la présidence.

Source: Shelter108 e.V. – Tous droits réservés

Ayant plusieurs cordes à son arc, il lui manquera celui du droit en général et celui des droits des successions en particulier quoique il ne manquera pas à l’occasion des interviews qu’il accordera de mettre en avant le travail juridique réalisé par l’équipe et notamment le recensement exhaustif des textes à l’occasion de l’établissement de « l’état des lieux des lois tunisiennes qui ne sont pas en phase avec les aspirations des Tunisiens en termes de libertés individuelles et d’égalité » afin de pointer « les lois qui sont en contradiction avec la constitution et les standards internationaux des droits humains. » comme il l’évoquera le lendemain de la remise du rapport de la COLIBE au Président de la République5.


Devise

« If you cant beat them, eat them »
soit “Si vous ne pouvez pas les battre, alors bouffez-les »


Distinction nationale

Officier de l’Ordre de la République depuis le 13 août 2018 en reconnaissance de sa participation aux travaux de la COLIBE6.

Les membres de la Colibe sont décorés de l'Ordre de la République - Tunisie
13 août 2018 – Les membres de la Colibe décorés des insignes de l’Ordre de la République par Béji Caid Essebsi
Source: Présidence de la République Tunisienne, Tous droits réservés

Droit des successions

Karim Bouzouita en tant que nouveau droit-de-l’hommiste ne considère pas que l’égalité successorale soit plus importante que l’abolition de la peine de mort, ou la « protection de la vie intime » de chacun et par conséquent n’exprimera pas un point de vue particulier ou original sur la question pouvant être reproduit sous cette rubrique7.

Les préceptes de l’islam pourraient-ils constituer un argument pour le maintien des dispositions prévues par le Code du statut personnel tunisien ? La réponse de Karim Bouzouita est originale, rare à ce niveau même parmi les non-musulmans et les athées, car, considère-t-il, le Coran, en matière de droits de succession, dit « tout et son » contraire, il suffit de chercher la règle désirée pour l’y trouver8. Même si jusqu’à présent aucun exégète du Coran n’a encore démontré, en matière de droit des successions, le contraire du tout présentement appliqué dans les pays musulmans ce qui aurait permis de couper court à tous les débats, il est évident que Karim Bouzouita n’a pas particulièrement contribué au montage technique, savant faut-il l’avouer, que la COLIBE proposera au Président de la République afin d’instaurer l’égalité dans le partage des successions.


Expression politique

Anti-nahdha, adepte et particulièrement actif dans Ennahdha bashing, il lui réservera l’un de ses plus virulent billet le lendemain de sa victoire aux élections d’octobre 2013, voir encart ci-dessous. Les autres partis, ceux qui ne sont pas de gauche, en prennent aussi pour leur grade comme dans son « Appel aux armes » du 22 octobre 2011, où il appellera les internautes à les sanctionner :

« Punissez les RCD’istes qui reviennent principalement et sans vergogne à travers les partis de Morjane « l’Initiative » et de Jgham « el Watan ».
Punissez l’UPL et Ennahdha qui manipulent et salissent les braves, usent des méthodes du RCD en promettant des « cadeaux » à ceux qui voteront pour eux. »

Source : « ReadWriteWorld by Kerim Bouzouita: Ceci est un appel aux armes » 9

A distinguer

De l’abondante production du membre, l’extrait suivant de son article du blog se distingue. Il se distingue par le langage ordurier du membre de la COLIBE à la limite de l’insulte avec lequel il qualifie ses opposants politiques, leurs soutiens étrangers et leurs électeurs ( qualifiés de profiteurs dont on achètent les voix …), aujourd’hui décoré des insignes d’Officier de l’Ordre de la République 10.

Ennahdha, mode d’emploi

Alors que les urines (pardon, les urnes) viennent d’offrir à peu près 4 siège [sic] sur 10 à harakt hezb al Jazeera 11  حركة حزب الجزيرة

Voici le mode d’emploi à l’usage des partis et des indépendants pour remporter les prochaines élections en Tunisie :
Ne promettez pas un avenir commun aux citoyens mais le Paradis aux coupables
Ne promettez pas le développement durable mais des moutons aux tamma3a 12 .
Ne promettez pas la dignité pour tous mais l’assistance aux paresseux.
Ne faites pas campagne avec honneur mais corrompez les citoyens à coup de couffins remplis de pâtes et de chemia 13 .
Ne jouez pas avec honneur, mais infiltrez les bureaux de votes [sic] et foutez dehors les observateurs.
Ne dialoguez pas avec vos adversaires politiques mais salissez-les ces « koffar » 14.
Ne vous excusez pas pour les meurtres commis par vos militants, mais justifiez-les.
Ne parlez pas de la crise énergétique mondiale, mais instrumentalisez la cause palestinienne durant vos meeting [sic] tout en léchant le cul aux israéliens pour vous assurez [sic] le soutien impérialiste américain.
Ne vous battez pas pour la citoyenneté mondiale mais jouez l’argument identitaire et basez votre parti sur le sentiment l’appartenance.
Ne révélez pas les sources de vos énormes financements et sabotez toute tentative de transparence.
N’avouez pas que vous n’avez pas participé à la révolution mais affirmez que « vos » jeunes étaient les « guides » de la révolution.
N’évoquez jamais le pouvoir au peuple, mais exacerbez la figure paternelle du chef jusqu’à le déifiez [sic] .
Ne révélez pas la dictature de la dette, mais alliez vous à ceux qui la pratiquent, promettez-leur encore plus d’endettement.
Mais également  :
Diabolisez la gauche qui milite depuis les années 1960 et le perspectivisme et affirmez que vous avez été le seul contre-pouvoir face à la dictature.
Comptez sur le Qatar, ses financements et sa chaine de l’infamie al Jazeeza.
Nota : Ce mode d’emploi est conditionné par la viabilité de l’analphabétisme politique et religieux.
PS : le prochain billet sera réservé à tous les ta77ana qui ont voté pour le criminel Kamel Morjane 15 16.

Source et droits: Readwriteworld de readwriteworld est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité – Partage à l’Identique 3.0 non transcrit

Toutes les précautions ont été prises pour éviter les erreurs factuelles. Malgré les vérifications apportées et la communication des références des sources des informations exploitées, celles-ci peuvent subsister. et ne peuvent donc être exclues. Nous invitons toute personne intéressée à compléter l’article  dès sa publication et sa mise en ligne sur le site. Des commentaires pourront également être apportés bien entendu.

Complément: Karim Bouzouita a clairement exprimé sa volonté de dénier tout droit de reproduction d’un égoportrait initialement retenu pour illustrer l’article. Nous le regrettons et comprenons son attachement à la protection de ses droits intellectuels d’autant plus que cela n’affecte en rien le contenu de l’article qui reste le plus important. Nos lecteurs intéressés peuvent cependant, s’ils sont intéressés, faire une simple recherche sur le nom du membre qui en tant que cyberactiviste a eu l’occasion de mettre en ligne un grand nombre de portraits, surtout des égoportraits pris de profil. 2019-07-09

Digiprove sealCopyright protected by Digiprove © 2019
  1. Le 13 août est un jour férié en Tunisie depuis l’année 1966 quand à la fête de la « Achoura » commémorée jusqu’alors le 10ème jour de moharrem (calendrier hégirien) a été substituée en vertu du Décret n°1965-0410 du 30 août 1965, la commémoration de la publication du code du statut personnel  promulgué neuf ans plus tôt. La Achoura est une importante fête religieuse commémorée par les juifs, les musulmans chiites et les musulmans sunnites quoiqu’avec des significations différentes. Voir Glossaire
  2. En dépit du choix du 13 août, fête de la femme en Tunisie, pour l’annonce de la création de la commission COLIBE, sa création et la désignation de ses membres, les objectifs assignés et annoncés couvraient, a priori, un champ bien plus vaste que celui de la femme.
  3. La date indiquée en face du nom du membre est celle de la mise en ligne sur le site. Elle est différente de la date à laquelle est classé l’article sur le site et qui correspondant à la date de la création de la Commission Colibe soit le 13 août 2017.
  4. Le camp de transit de Choucha a été ouvert le 24 février 2011 dans le grand Sud tunisien, à quelques kilomètres du poste frontière de Ras Jedir. Son objectif était d’accueillir les déplacés qui franchissaient la frontière tuniso-libyenne durant la guerre civile libyenne. Alors que les déplacés libyens sont accueillis dans des familles tunisiennes ou s’installent directement dans la capitale, les déplacés subsahariens ou originaires de la Corne de l’Afrique transitent dans le camp de Choucha le temps que leur demande d’asile soit examinée par le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR). Source : « Camp de réfugiés – Le carnet de l’IRMC », consulté le 18 juin 2019, https://irmc.hypotheses.org/tag/camp-de-refugies.
  5. « Kerim Bouzouita, membre de la Colibe : le choix des priorités est du ressort de la Présidence de la République – En Bref », consulté le 8 juillet 2019, https://enbref.tn/kerim-bouzouita-membre-de-la-colibe-le-choix-des-priorites-est-du-ressort-de-la-presidence-de-la-republique/.
  6. Décret n° 2018-0081 du 13 août 2018 paru au JORT n° 67-68 des 21 et 24 août 2018.
  7. « Kerim Bouzouita, membre de la Colibe »
  8. Maryline Dumas |, « Tunisie : Vers l’égalité homme-femme dans l’héritage ? », woxx, consulté le 8 juillet 2019, https://www.woxx.lu/tunisie-vers-legalite-homme-femme-dans-lheritage/.
  9. Kerim Bouzouita, « ReadWriteWorld by Kerim Bouzouita: Ceci est un appel aux armes », ReadWriteWorld by Kerim Bouzouita (blog), 22 octobre 2011, http://readwriteworld.blogspot.com/2011/10/ceci-est-un-appel-aux-armes.html.
    Readwriteworld de readwriteworld est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité – Partage à l’Identique 3.0 non transcrit
  10. Kerim Bouzouita, « ReadWriteWorld by Kerim Bouzouita: Ennahdha : mode d’emploi », ReadWriteWorld by Kerim Bouzouita (blog), 25 octobre 2011, http://readwriteworld.blogspot.com/2011/10/ennahdha-mode-demploi.html. Readwriteworld de readwriteworld est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité – Partage à l’Identique 3.0 non transcrit
  11. Traduction de l’auteur : Mouvement du parti d’al-Jazira (la chaîne satellitaire du Qatar)
  12. Traduction de l’auteur – tamma3a : des personnes boutiquières
  13. Traduction de l’auteur – chemia: douceur à base de crème de sésame)
  14. Traduction de l’auteur – koffar : des mécréants
  15. Traduction de l’auteur – ta77ana : cocus, corniards
  16. Nous n’avons pas connaissance de la publication prévue de l’article concernant les « ta77ana« , l’auteur pourrait la mettre à notre disposition pour publication éventuelle ou pour un lien vers celle-ci.

Faites connaître vos idées

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.